Information Jeunesse en Val d'Oise

Quel changement pour l’Europe sans Schengen ?

 

L’instauration de l’espace de libre circulation des biens, des personnes, des marchandises, des services et des capitaux est incontestablement un des acquis communautaire les plus populaires. C’est une réalisation concrète et palpable pour les citoyens européens. Pourtant, l’espace Schengen est aujourd’hui grandement menacé par les multiples crises qui frappent l’Europe et sa disparition engendrerait de lourdes conséquences pour l’Union  européenne et remettrait même en cause sa pérennité. 

 

  • Projet européen

    Premièrement, étant un acquis symbolique pour les citoyens, il remettrait totalement en question la construction européenne et le projet européen dans son ensemble s’il venait à disparaître. En effet, c’est une réalisation de l’Europe très appréciée des européens, dont ils peuvent profiter au quotidien. La réapparition de frontières à l’intérieur de l’Europe serait un choc psychologique très dur à accepter pour la population qui est habituée depuis des années à circuler librement. De plus, c’est un des seuls achèvements de l’Union européenne dont les citoyens ont pleinement conscience, ce qui les rattache à leur citoyenneté européenne et au sentiment d’être européen. Sa disparition viendrait porter un nouveau coup à l’UE qui devrait affronter une autre crise: celle de la légitimité. 

 

eurobaromètre

 

  • Tourisme 

    Pour le moment, l’Europe est un espace sans frontières intérieures à travers lequel les touristes étrangers peuvent voyager librement d’un pays à l’autre grâce à l’obtention du visa Schengen. Si les frontières se rétablissaient, il serait beaucoup plus difficile de vadrouiller à travers l’Union européenne puisqu’il faudrait obtenir plusieurs visas. Actuellement, l’Europe concentre près de 51% du tourisme mondial ce qui représente 584 millions de touristes pour l’année 2014. En effet, parmi les dix destinations mondiales les plus prisées par les touristes on en retrouve cinq en Europe. Il est évident que le tourisme est un secteur générateur de croissance et d’emploi qui serait grandement endommagé avec le rétablissement des frontières intérieures. 

 

  • Travailleurs transfrontaliers

    L’Union européenne permet aux citoyens de circuler librement dans l’espace européen mais elle leur permet aussi de travailler dans un Etat membre tout en résidant dans un autre. C’est le quotidien de nombreux européens vivant à proximité des frontières, qui s’expatrient dans le pays voisin pour travailler et qui passent donc beaucoup de temps à se déplacer d’un pays à l’autre. En cas de rétablissement des frontières, cela compliquerait la vie de nombreuses personnes qui ne pourraient plus circuler librement pour se rendre sur leur lieu de travail. Les contrôles quotidiens aux frontières représenteraient une perte de temps énorme, voire même une menace pour l’emploi ainsi qu’une baisse de la qualité de vie. Les flux de travailleurs seraient considérablement réduits ce qui viendrait également freiner la croissance. 

 

  • Commerce international

    Le commerce international souffrirait inévitablement de la fermeture des frontières intérieures de l’Union européenne. En effet, l’UE est le plus grand exportateur mondial de produits manufacturés et de services, et le principal marché d’importation de plus de 100 pays. L’UE est également le plus grand marché unique du monde. Les consommateurs et investisseurs, européens comme étrangers, profitent des nombreux avantages d’un système simplifié qui garantit la libre circulation des personnes, des biens, des services et des capitaux. On comprend donc que le rétablissement des frontières affecterait grandement l’Europe mais bouleverserait aussi le commerce mondial.