Information Jeunesse en Val d'Oise

Jeune autonome : des aides directes

Vous êtes concerné si pour quelque raison que ce soit, indépendance ou circonstances de vie, vous n’êtes plus ayant droit d’une tierce personne.
Les droits ou aides vous concernent directement, ce qui signifie aussi qu’il faut se bouger pour faire ses démarches (prestations familiales, minimas sociaux…) !

Les prestations familiales

Si vous avez moins de 25 ans et des enfants, vous bénéficiez de l’ensemble des prestations familiales :


PAJE – prestation d’accueil du jeune enfant,
allocations familiales et complément familial.

Les minima sociaux

Vous avez accès au RSA – Revenu de Solidarité Active – avant 25 ans, mais attention, les conditions sont extrêmement restrictives.
Il faut :
– avoir la charge d’un ou plusieurs enfants nés ou à naître (les foyers monoparentaux bénéficient d’une majoration)
– ou avoir travaillé 3214 heures soit environ deux ans au cours des trois dernières années.
Le RSA est versé sous conditions de ressources et son montant varie selon la composition de la famille.

L’accès aux soins

Un jeune majeur peut faire une demande directe de Cmu – Couverture Maladie Universelle – et Cmuc – Couverture maladie universelle complémentaire – s’il prouve son indépendance au regard de sa famille.
Trois conditions :
– disposer d’une résidence autonome
– procéder à une déclaration fiscale autonome
– ne pas percevoir de ses parents une pension alimentaire fiscalement déductible
Il peut également demander l’ACS – aide à la complémentaire santé.