Information Jeunesse en Val d'Oise

Jeune « ayant droit » : des droits indirects

 03393667

Vous vivez chez vos parents, vous êtes donc à leur charge (c’est normal…)

Vos parents DOIVENT subvenir à vos besoins, ce sont donc eux qui perçoivent les aides destinées à contribuer  à votre soutien. Vous bénéficiez indirectement de ces prestations.

Les prestations familiales

Les jeunes demeurant à la charge de leurs parents ouvrent droit :
– Aux allocations familiales, jusqu’à 20 ans, à condition qu’ils ne bénéficient pas des APL, pour les familles comptant deux enfants au moins.
A noter : dans le cas d’un étudiant ayant son propre logement, devenir allocataire pour bénéficier en son nom d’une aide au logement peut être plus avantageux. Calcul à faire.

– Au complément familial jusqu’à 21 ans, voire au complément parent isolé.

En savoir + :  www.caf.fr

Les aides fiscales

Pour rester rattaché au foyer fiscal des parents, il faut avoir moins de 21 ans (ou 25 ans en cas de poursuite d’études). La famille bénéficie alors du quotient familial (une demie ou une part selon les cas ou, s’il y a lieu, de la déduction de la pension alimentaire versée).
A savoir : on peut faire sa propre déclaration d’impôts dès 18 ans, si on est indépendant. Le choix d’une déclaration individuelle ou non peut être lié à une logique qui tienne aux prestations sociales : si un étudiant se déclare individuellement il peut plus facilement avoir droit aux aides de la CAF, aides au logement…

Bon plan : les étudiants qui exercent un job au long de l’année ou des jobs d’été peuvent bénéficier d’une exonération sur les revenus applicable dans la limite de 3 fois le montant mensuel du smic. L’étudiant doit avoir moins de 26 ans au 1er janvier de l’année d’imposition. Seule la fraction supérieure à ce plafond sera soumise à l’impôt sur le revenu. Attention, ce n’est pas automatique, il faut en faire la demande. Un étudiant peut y renoncer en vue notamment de bénéficier de la prime pour l’emploi.

En savoir + : www.impots.gouv.fr

Le rattachement à la sécurité sociale, voire à la Cmu

Pour la Sécu, les jeunes sont ayants droits de leurs parents jusqu’à l’âge de 20 ans. L’affiliation est donc gratuite jusqu’à cet âge.
Les jeunes majeurs de 18 à 25 ans doivent figurer sur la demande de Cmu et de CMuc de leurs parents.

En savoir + : www.ameli.fr
http://cij.valdoise.fr/